Bref historique de la psychologie sociale

Events

La Grèce Antique

427 BC - 347 BC

Platon avec sa théorie de «l'âge mental des foules» où seul un individu peut être d'une allure intelligente et qu'en groupe, il paraîtra d'un idiot. Cela est dû à la désindividualisation.

Premières études expérimentales

1898 - 1913
  1. Triplett qui faisait des observations auprès de sportifs et des enfants, puisque lorsqu'on est observé durant une activité physique ou autres, nous avons tendance à augmenter le rythme. #facilitation sociale
  2. Ringlemann fait une étude sur la corde tirée seule ou en équipe pour en conclure avec sa théorie de la déresponsabilité colective où «quelqu'un d'autre va agir»

La montée du nazisme

1930 - 1940
  1. Fuite de nombreux chercheurs vers les Etats-Unis, puisque c'était un gouv. totalitaire contre les intellectuels et les groupes «nuisibles»
  2. Les horreurs du nazisme soulèvent des questionnements: discrimination, préjugés, stéréotype, contrôle social, propagande
  3. Aide des chercheurs requises pour la moral des troupes et la persuasion des familles en temps de rationnement

L'Âge d'or de la psychologie sociale

1950 - 1960
  1. Guerre du Vietnam (1956-1975) se qui a traumatisé les Etats-Unis puisque la télévision a été inventer à cette époque, donc les médias ont montrés les horreurs de guerre. Les Etats-Unis ont donc eu un coup sur leur réputation, ne sachant plus s'ils étaient les bons ou les méchants.
  2. Nombreuses études sont entamée sur les répercussions de guerre, les traumatismes; Milgram et Zimbardo.

Évolution et remise en question

1970 - 1990
  1. Intégration des processus cognitifs et sociaux
  2. Réplication des études, consolidation scientifique
  3. Critiques adressées à la psychologie sociale (l'américanité où les tests tournaient autour des hommes blancs étudiant en psychologie; et l'instabilité temporelle et culturelle des résultats (changement biologique et/ou culturel)puisque 1. le lien entre deux variables peut changer avec le temps et la culture et 2.nécessité d'étudier le processus à la base du lien entre deux variables, et non uniquement le lien.)

Les approches

2000
  1. théorie des rôles sociaux: nous sommes une entité, mais nous ne jouons pas le même rôle tout dépendant de la situation.
  2. théorie de l'apprentissage: la façon dont on apprend influence.
  3. théorie de la dissonance cognitive: lorsque sous l'influence d'Autrui, on se sent mal d'avoir ou non fait quelque chose qui est contre nos valeurs.
  4. théorie des attributions: ne pas savoir ce qui se passe dans la tête des autres, se qui nous incite à essayer de comprendre et en créer un scénario.
  5. théorie du traitement de l'information: le cerveau est la plupart du temps dans la lune, nous devons faire un effort pour analyser/comprendre.
  6. théorie de la perception de soi: concept de soi, estime de soi.

Les approches émergentes

2000
  1. L'intégration des cognitions inconscientes ou implicites, étant un processus cognitifs opérant en dehors du champs de la conscience (la perception subliminale ou les processus attentionnels et comportement social)
  2. les neurosciences «sociales»: la vérification du comportement cérébrale pendant un évènement social, ce qui comprend des mécanismes cérébraux et des mécanismes sociaux.
  3. La perspective évolutionniste #animalsocial: mise en évidence des aspects biologiques (reproduction, survie de l'espèce) du comportement social, comme par l'attirance sexuelle et la classe sociale VS la reproduction.
  4. la psychologie interculturelle, comparaison des processus psychosociaux dans différentes cultures