Fef

Events

CAEG

1869

Par Duruy
Joinville
Forte présence militaire
Pas de niveau scolaire affecté

Manuel du Capitaine de Vergnes

1869

Les caravanes scolaires

1874

Organisés par la CAF
Hoibian "Les voyages pédestres de scolaires à la fin du 19ème" 2009

1874 par E. Telbert
1878 par A. Barral

Manuel de gymnastique et des exercices militaires

1880

Loi Georges (Garçons)

27 Janvier 1880

Gymnastique obligatoire pour les garçons
But de cultiver la santé, la force, l'adresse.
Discipliner le corps et faire des individus, des serviteurs dociles de la morales républicaine
(Andireu "La gymnastique obligatoire à l'école ou l'application d'une morale revancharde" 1996)

Loi Ferry

16 juin 1881

Instituant un enseignement primaire laïc, gratuit et obligatoire pour les enfants des deux sexes de 6 à 13 ans

Loi Georges (Filles)

1882

Gymnastique obligatoire pour les filles

Manuel de l'instructeur dans les jeunes bataillons

1884

Campagne hygiénistes

1887

Création des ligues

1887

Ligue Girondine d'EP de Tissié qui fait la promotion de jeux scolaires, méthode Suédoise 1887
La Ligue Nationale d'EP de Grousset 1888

Prix Bischoffsheim

1888

Récompense le meilleur ouvrage sur l'introduction des jeux de plein air dans les écoles primaires, lycées et collèges

Ecole de Monge, et Alsacienne

1889

Clashes "Pierre De Coubertin : La réforme sociale par l'éducation et par le sport" 2003
P. De Coubertin "L'éducation Anglaise en France" 1889

Réorganisation du temps scolaire pour une éducation sportive ou éducation

Ecole des Roches

1889

de 1889 - 1930
Pédagogie libertaire
Sport Anglais

Implantation d'une éducation intégrale par la pratique sportive;
Le sport n'arrive pas à s'implanter dans cette école car trop rude, surtout le rugby.
Les élèves font des mots d'absence pour éviter ces cours ci.

Les Lendits

1889

Par Tissié et la LGEP : Jeux collectifs ou individuel, plein air, discipline, responsabilisation, hygiène.

Par Grousset et la LFEP : Plus d'affiliation avec les clubs, compétition entre les meilleurs, plus sportifs et individuel

Lebecq "Physionomie des Lendits de Paris (1889 - 1900) et Girondins (1889 - 1903' 2014

Union des Sociétés Française de Sports Athlétiques (USFSA)

1889

Par Pierre de Coubertin

Loi Léon Bourgeois

1890

Nécessité de respecter les temps de récréation et des temps pour l'EP. Hygiéniste, lutte surmenage intellectuel

Manuel d'exercices de gymnastiques et des jeux scolaires

1891

Aboutissement de la commission de Marey en 1887
Lutte contre le surmenage
-Utilisation d'une gym empruntée au colonel Amoros à laquelle s'ajoute une éducation du mouvement prônée par Marey et Demeny (Développement + Application=
-Utilisation d'un certains nombre de jeux (épervier, chat et souris) complétés pour les élèves âgés de 11 à 15ans par des jeux de plein air

Evincement du sports anglais et des exercices militaires
Dispensée au sein des écoles primaires

L'enfant n'est pas au centre des débats, c'est l'utilité dans la société du futur adulte qui est la première finalité de l'école

Traité d'hygiène de Dupé

1906

L'EP est un auxiliaire indispensable de l'éducation intellectuelle

Ecoles de Plein Air

1907

Villaret, St Martin "Ecole de plein air et naturisme" 2004

1907 EPA à Lyon, double ration d'air et de nourriture et demi-ration de travail aux élèves pré-tuberculeux
1910 Ecole par Dr Rollier avec des activités sportives : Ski, tennis, partinage

CAEG supérieur

1907

Avec Demeny et donc l'entrée des médecins dans la formation

Manuel d'exercices physiques et de jeux scolaires

1907

Par Demeny

6 buts :
-Perfectionner l'homme par la pratique d'exercices méthodiques, de jeux et de sports
-Donner de l'énergie et apprendre à utiliser par deux sortes d'exercices, de développement (méthodique) et d'application (jeux)
-Donner un effet hygiénique, le plus important car il améliore la santé
-Donner un effet correctif en luttant contre les mauvaises attitudes scolaires ou pfofessionnelles
-Développer adresse et souplesse, pour améliorer le rendement au travail
-Développer l'effet moral, pour mettre en action la volonté et les qualités viriles

Leçon de 7 séries d'exercices dans lesquelles alternent développement, application et jeux

Société Médicale d'EP et de Sport

1921

Comité National des EPA

1922

Par Dr Armand-Delille et G.Hébert

Préconisation de la méthode naturelle mais aussi jeux sportif de plein
entre 1929 on passe de 200 à 500 EPA

Instructions officielles

1923

Pour l'école primaire et élémentaire
Pour former le citoyen de demain : le travailleur, gestion de sa vie physique.

Double but :
-Corriger les attitudes défectueuses qu'impose trop souvent au corps de l'enfant le travail scolaire
-Développer ses qualités physiques, sa force, son adresse, son agilité. Tenir comte de la croissance des élèves, et adapter les exercices à leurs besoins. Hygiénique dans les grandes fonctions (respiratoire, circulatoire, articulaire)

-Leçon d'EP journalière, éloignée des heures de repas.
-2 x 10 min pour les petites, 3 x 20 pour plus grands.
-Toute leçon d'EP sera donné en plein air
-Mise en train, leçon, retour au calme

Présence des jeux, deux nouveautés :
-L'éducation des sens au cours des promenades scolaires
-L'application des exercices à la vie courante

Le texte s'applique autant aux garçons qu'aux jeunes filles, néanmoins les institutrices devront choisir les exercices et les mouvements les mieux adaptés au sexe féminin.

Le règlement général de l'EP

1925

Edité par le ministère de la guerre

Deux finalités :
-Assurer la santé
-Faire parvenir l'homme au plus haut degré de perfectionnement physique et développer aussi les qualités morales

Plusieurs projet : Ecole française de Demeny, La Méthode suédoise, la Méthode naturelle, et les sports

Classification des exercices en fonction de chaque cycle

La voie militaire est perceptible dans l'animation pédagogique et la construction rigide de la leçon, et la voie scientifique par le fait que les exercices ont été physiologiquement testés, voie éducative dans le sens ou l'on tient compte des aspirations de l'enfant pour le jeu

Mais on a une rupture avec l'instruction militaire pour un rattachement au pole médical et au concept de santé

IREP

1927

Formation des enseignants sous la tutelle des médecins

Le cross country

1930

Commence dans les années 30

On développe des formes collectives de courses, coté hygiénique. Au début ouvert à tous, puis on établi un temps limite, afin de chercher à développer et recruter des élites sportives.

Fortune "Le cross country et la promotion d'un athlétisme de masse" 2014

Classe santé

1932

Latarjet
Pour des élèves issus de milieux défavorisé
APN pour l'hygiène

1932 - 1933

Arnaud "L'actualité de l'histoire : le surmenage des écoliers" 1980

Ecoles Normale d'EP

1933

Secondaire gratuit

1933

Gratuit mais examen d'entré pour entrer en 6ème.

Loi Jean Zay

1936

Obligation scolaire jusqu'à 14 ans

BSP

1937

Arrêté

22 mai 1937

Prescrit dans toutes les classes des lycées et écoles primaires supérieures :
-Une demi-journée par semaine d'EP de plein air
-L'organisation de séance facultatives de loisir dirigés le samedi après midi

Par Léo Lagrange

Instruction officielle

1938

-3 heures consacrées à des exercices de sport et de plein air
-3 heures réservées à des modes d'éducation plus libre

Education Générale et aux Sport

1940

Monitorat d'EP

1940

Diplome
Formation accéléré (6 semaines)

Martin Carritey "le singulier et pluriel des formations initiale" 2006

BSN

1941

CREGS

1941

Épreuve facultative au bac d'EPS

1941

Instruction officielle

1941

La valeur éducative de l'enseignement français ne doit pas reposer uniquement sur les disciplines intellectuelles.
Un contrôle médical déterminera le degré d'aptitude aux activités physiques et sportives. A l'aide de fiche de progrès physique individuelles.
La Méthode Naturelle devient la base de l'EPG

7 Exercices principaux :
-EP générale, exercices naturels et gymnastique corrective
-Travail par vagues homogènes
-Initiation et formation sportive (indiv, coll, pleine nature)
-Jeux (esprit d'initiative)
-Education par le rythme, danse et chant
-Travaux manuels, en compélment
-Les excusions, activités au grand air
-Le secourisme pour développer l'altruisme, la solidarité, le devoir

Volonté de rompre avec la valorisation excessive de la culture intellectuelle, et insistent sur l'éducation de l'action par l'action.
Accorde une place prépondérante aux activités de plein air, pourtant les pédagogies actives ne pénètrent pas la réalité des pratiques pédagogiques.
L’éclectisme libéral du texte précédent est balayée au profit d'une méthode unique.
La morale hébertiste "être fort pour être utile" est quelque peu détournée au profit d'une autre morale "être fort pour mieux servir sa patrie"

Plan d'Alger

1944

Installer une égalité des chances
Moderniser les pratiques pédagogiques
Améliorer la qualité de l'enseignement

AS obligatoire

1945

Instruction Officielle

1945

"Tout enseignant peut laisser libre cours à sa personnalité et à son initiative, en vue d'obtenir les meilleurs résultats"
Deux forces :
-Se libérer du passé
-Ne rien imposer à personne

L'IO a pour objet essentiels :
-De mettre un terme à l'obligation fait aux professeurs de pratiquer une seule méthode
-De proclamer la valeur de principes unanimement admis par tous les enseignants d'EP
-De laisser à tous les enseignants libre cours à leur personnalité dans leur mission éducative

Buts suprêmes : Revilirisation de la jeunesse, lutte contre le rachitisme, et la sous alimentation.
3 méthodes sont proposées :
-La méthode Suédoise (Hygiénique avec des exercices de maintien, liée au développement normal de l'enfant)
-La méthode Naturelle (geste naturel, habitude du geste)
-La méthode Sportive (Affinement du geste, esprit d'équipe)

On a une gestion médicale des élèves en les séparant en 4 groupes physiologiques (Fiche avec mensurations et performances)

Principes généraux :
-Chaque période d'un individu est différente des autres et doit être abordée comme telle
-L'EP doit abordée différemment en fonction de l'état psychologique des élèves, de leur valeur physique et technique
-L'EP vise essentiellement le développement normal de l'enfant, l'habitude du geste naturel, le développement de l'adresse, la vitesse, la force, la résistance, l'esprit d'équipe, la discipline, la virilité et l'altruisme.

Mise en train leçon, retour au calme
Leçon de plein air plus éducative qu'une leçon de gymnase
L'horaire comporte deux séances d'EP données dans l'établissement et une demi-journée de plein air

Mais l'absence de programme se traduit par une acquisition aléatoire des éléments de mouvement. Forme d'éternel débutant. Il est nécessaire de négliger dans les programmes aucune famille au bénéfice d'une autre.

CAPEPS

17 mars 1945

ENSEP

1947

Rapport Langevin Wallon

19 juin 1947

Ce plan dresse un projet global de réforme de l'enseignement et du système éducatif français. il prône la démocratisation de l'école et l'égalité des chances

Basé sur la méritocratie
Ecole obligatoire de 6 à 18 ans
EP tournée vers le sport

Décret AS

25 mars 1950

Fixe les maximas de service des professeurs d'EPS pour l'AS, à savoirs 3 heures hebdomadaire

L'AS n'est pas un club et fait partie de l'école et ses activités font partie des activités de l'EPS

Instruction Officielle

1959

-En complément de celle de 45.
-Leur mot d'ordre est la santé
-L'éclectisme de 45 n'est pas remis en cause puisque la leçon est un amalgame de nombreuses méthodes réunifiées
-Gym construite + Gym fonctionnelle, initiation sportive collective trouve sa place dans le cadre des séances de plein air et de l'AS

Plan précis :
-Mise en train de 5 minutes
-Gymnastique construite
-Gymnastique fonctionnelle
-Retour au calme

Une attention particulière sera portée à la trilogie : courses, sauts, lancers. L'athlétisme devient une discipline essentielle.

Chaque leçon possède sa valeur en soi mais il est évident qu'elle procède des leçons précédentes et qu'elle prépare les leçon future

L'EP de 59 impose sa méthode, dans une EP tiraillée entre une méthode traditionaliste avec comme support la méthode hygiénique, et visée plus moderniste qui cherche à intégrer les activités sportives.

Réforme Berthoin

6 janvier 1959

La scolarité devient obligatoire jusqu'à 16 ans . Les collèges d'enseignement général (CEG) sont créés

Les orientations sont définies en fonction du résultat
Démocratisation de l'accès au secondaire
On facilite la prospection de ressources juvénile pour le patronat

Egalité formelle

Déclaration Herzog, Revue EPS

1960

"Si la France brille à l'étranger par ses penseurs, ses savants, ses artistes, elle doit aussi rayonner grâce à ses sportifs"

Circulaire Herzog

21 août 1962

Rappel à l'ordre sportif
"L'EP sera sportive ou ne sera pas"

-Initiation sportive trouve sa place dans les deux heures hebdomadaire d'EP. Seules les filles les plus intéressées pourront y participer. Pour les autres, l'initiation sportive doit répondre plus à leur gout de l'esthétique et de l'expression corporelle.

-Métamorphose de la demi-journée de plein en demi-journée de sport (Circulaire 1961) Lieu d'entrainement sportif (épreuves sportives + examens scolaires, compétition, initiation aux sports de plein air, de l'organisation de brevets sportifs)

Les IO de 62 encouragent le glissement de l'école vers le club
-Compétition sportive : Organisées par l'ASSU, se déroulent le jeudi

Expérience Corbeille-Essones

1963

Merand
Enseignement sportif, groupe hétérogène, sport collectif
Socialisation et responsabilisation
-Rendre certains sports accessible à une casse lambda : adaptation aux élèves des règles, des formats du sport
-Proposer des problèmes aux élèves
-Organisation sociale du sport
-Formation professionnelle contenue pour les enseignants

Mérand "L'EP au lycée Corbeille Essones" 1976

CES et CET

3 août 1963

Création des collèges d'enseignement secondaire (CES) par transformation des CEG et des classes de premiers cycles des lycées et des collèges d'enseignement technique

Plus d'égalité des chances, vers une unification des structures.
Innovations pédagogiques et didactiques alors que les matières restent traditionnelles

République des sports

1964

Jacques de Rette
Responsabilisation
Saison sportive
Compétition
Valeurs sportives
1964 - 1973

Loudcher et Vivier "J De Rette et les républiques des sports : Une expérimentation de la citoyenneté en EPS (1964 - 1973)" 2006

Mesure de la structure scolaire

1966

Ecole, collège, lycée
Méritocratie pour exclure les plus faibles
Mais volonté des enseignants de démocratiser l'accès au sport

Instruction Officielle

1967

"L'EPS agit donc sur l'individu conçu dans sa totalité, et contribue à la formation de sa personnalité en l'aidant à s'épanouir physiquement, intellectuellement et moralement"

Discours doctrinal ou le sport : Permet de mieux résister à la fatigue, améliorer le potentiel physique et nerveux, prolonge la jeunesse, est source de joie, est un moyen d'expression, favorise la connaissance de soi, est le ciment du groupe, est source de santé, est un facteur d'équilibre.

Classement :
-Maîtrise du milieu (athlétisme, natation, activités de plein air)
-Maîtrise du corps (gymnastique, danse, culture physique)
-Amélioration des qualités psychologiques (sports de combat, collectifs, jeux)

On demande à l'enseignant ;
-De se sentir concerné par les problèmes généraux de l'éducation
-Mettre à jour ses connaissances et se tenir au courant de l'évolution du sport
-Apporte des réponses particulières aux problèmes particuliers qu'il rencontre chez les élèves
-Doit former des sportifs volontaires et des dirigeants

La compétition comme motivation et meilleur moyen de contrôler les résultats

Quelques concessions à la tendance non sportive de l'EP à travers :
-L'action sur les facteurs psychologiques et physiologiques de la conduite motrice (Le Boul'ch)
-L'action sur les facteurs psychologiques et sociologiques (Parlebas)
-Certaines pratiques de l'expression corporelle (Pujade Renaud)

Mai 68

1968

Poursuivi jusque dans les années 70
Rejet de la compétition et du sport performance dans l'EPS
Mise en avant des APPN de loisir et des PA d'expression

"Appel d'enseignant d'EP pour une réflexion critique sur les JO" 1976

Lois Comiti + création des CAS

1971

Création DEUG

1 mars 1973

Création du diplôme d'études universitaires générales (DEUG)

Stage Baquet

1974

Mérand "Stage M.Baquet : Rénovation de l'EP et innovation pédagogique" 1974

DEUG STAPS

1975

Prépare au CAPEPS en 1978

Réforme Haby

11 juillet 1975

Création du collège unique par la fusion des CES au niveau du cycle d'observation.

Logique libérale et égalitaire

Expérience de Famose

1976

Pédagogie du milieu

Famose, Mirr "L'apprentissage du ski au village d'enfant d'Avoriaz" 1976

Mémento FSGT

1976

"Ski, mémento FSGT pour enfants débutants" 1976

Maîtrise des techniques élémentaires + apprentissage des consignes de sécurité

Plan Soisson

1978

Forfait de l'AS est réduit de 3 à 2 heures
Aucune création de poste au CAPEPS pour 1979
On cherche à faire des économies

EPS dans MEN

1981

Réintégration de l'EPS dans le MEN

Création ZEP

1 Juillet 1981

Alain Savary, ministre de l’Éducation nationale, crée les "zones d’éducation prioritaires" (ZEP). Cette politique « est née, d’une part, de la conviction que notre système éducatif doit répondre aux besoins de formation de tous les enfants d’âge scolaire et, d’autre part, du constat des inégalités devant l’École dues à la grande diversité des milieux sociaux et culturels ».

Réforme de l'EPS au baccalauréat

4 mai 1983

Toutes les séries
comporteront une épreuve d’EPS dont les résultats seront pris en compte au titre du premier groupe
d’épreuves. Si la note est supérieure à 10, la différence s’ajoutera au total des points obtenu. Sinon, la
différence sera soustraite sauf si le candidat fourni un certificat d’assiduité. La note découlera des résultats
d’un contrôle en cours de formation. L’évaluation sera le composé pour la moitié de la note de la conduite
motrice, pour un quart des connaissances techniques exposées par l’élève et plus généralement de sa
compréhension des bases pratiques de la physiologie de l’effort, le dernier quart étant le résultat de la
participation de l’élève aux séances d’EPS et de ses progrès.

Pourquoi cette évolution ? Le jugement à partir des seules performances sportives était stérilisant pour
l’EPS. Il ne prenait en compte qu’un seul élément de la discipline, le domaine moteur, en négligeant
totalement les domaines cognitif et socio-affectif. De plus la nature des épreuves antérieures étaient jugées
non motivantes par une partie importante des élèves, qui s’estimant peu doués et ne voulant pas perdre leur
temps, avaient recours à la dispense. Il fallait donc introduire des moyens de prise en compte de l’effort, de
l’investissement des moins doués.

Uniformisation de la formation

1984

"La formation des enseignants d'EP depuis la fin du 19ème" Le Germain 2012

Loi Avice

1984

l’EPS et l'AS contribue à la
lutte contre l’échec scolaire et à la réduction des inégalités sociales et culturelles

Déclaration J.P. Chevènement

22 mai 1985

Le ministre de l’éducation, Jean-Pierre Chevènement annonce l’objectif de faire accéder "80 % d’une génération au niveau du baccalauréat" d’ici l’an 2000 et la création du baccalauréat professionnel (bac pro) qui sera préparé dans les lycées professionnels après le Brevet d’études professionnelles (BEP)

Instructions Officielles

1986

1885 : Met l'élève au centre du dispositif d'apprentissage.

1886 : Ajout d'une évaluation de la maîtrise + perf + connaissances
Objectif sur 3 niveaux :
-Se connaitre (Identifier ses aptitudes, capacités et les investir)
-Connaitre les APS (Culture corporelle et sportive + savoirs théoriques)
-Connaitre les autres (Communication, caractère social des APS)

Projet pédagogique construit par les enseignants.

Festival de danse à Beauvais

1988

1er festival national de danse, dans le cadre de l'AS

Loi d'orientation sur l’éducation

10 Juillet 1989

dite aussi loi Jospin qui modifie largement le système éducatif français. Ce texte prévoit la création des Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM). Ces établissements publics à caractère administratif doivent assurer une formation et une culture professionnelle communes à tous les enseignants du primaire et du secondaire. Un corps de professeurs des écoles est créé remplaçant celui des instituteurs.

Transfert de la formation dans les IUFM

Charte des programmes

1992

« le programme énonce les contenus
disciplinaires en termes de connaissances et de compétences à acquérir».
Les connaissances renvoient aux notions de savoir-faire propres à la discipline, quant aux compétences, il
s’agit de visées de fin d’année qui finalisent un cycle d’enseignement en intégrant les connaissances. En
EPS, 3 types de compétences sont visées :
-Les compétences spécifiques (habiletés motrices)
-Les compétences propre à un groupe, c'est à dire transversales à différentes APSA d'un même groupe
-Des compétences générales (Habiletés métacognitives)

Termes de contenus disciplinaires

Création des filières

5 Avril 1993

Rénovation de la classe de première et création des filières L (littéraire). S (scientifique), ES (économique et sociale), STI (sciences et technologies industrielles) et STT (sciences et technologies tertiaires)

Textes de 96 - 97

1997

L’option EPS est modifiée en 1996 pour les classes dites ASS
L’évaluation du baccalauréat, CAP/BEP est modifiée. Disparition des coefficients de performance. L’APS
est notée de 0 à 6pts pour la performance et de 0 à 9 pts pour la maîtrise. Trois APS sont choisies dans des
domaines différents. Les connaissances d’accompagnement sont notées sur 5 pts.

Apparition de la notion de compétence en 1997 car hérités du monde de l'entreprise

Charte du jeune ciotyen

1997

développe sur 12 articles des
secteurs importants comme l’emploi, la santé, la liberté et la prévention de la violence.

Mission du professeur

1997

3 aspects :
-Exercer sa responsabilité au sein du système éducatif : donner du sens aux apprentissages
-Exercer sa responsabilité dans la classe : Connaitre sa discipline, les enjeux et problèmes. Organiser son enseignement, son action pédagogique.
-Exercer sa responsabilité dans l'établissement (Prendre en compte les caractéristiques de son établissement et des publics d'élèves qu'il accueille)

Classe relais

1998

mise en place des classes relais en collège, pour certains jeunes
collégiens qui sont entrés dans un processus de rejet de l’institution scolaire (élèves faisant l’objet de
mesures judiciaires d’assistance éducative par exemple, ou manquements graves et répétés au règlement
intérieur, ou enfin absentéisme chronique non justifié). Les objectifs d’une telle classe sont la resocialisation
et la rescolarisation de ces élèves

BO

1999

-Ajout d'une option facultative en seconde
-On vise l'autonomie de la personne dans les apprentissages
-Nouveaux enseignements de détermination (APSA, Danse)
-Mettre en oeuvre ce projet de vie physique personnelle afin qu'il soit réinvestissable hors du temps scolaire

Le BO pour le collège arrive en 2000

Loi d'orientation et de programme

23 avril 2005

pour l’avenir de l’école instaurant un socle commun de connaissances et de compétences indispensable pour tous les enfants à l’issue de la scolarité obligatoire. Cette loi prévoit un changement des statuts des IUFM qui doivent devenir des écoles faisant partie des universités